"Ma mutuelle de village'' à Sercoeur

"Ma mutuelle de village'' à Sercoeur

Avec l’accord du maire, une réunion d’information relative à une mutuelle de village s’est tenue en présence de neuf personnes.

Lukman Andic, juriste, et Nolwenn Langlois, assistante commerciale de la mutuelle Almutra, ont expliqué l’origine de la mutuelle des tramways de Nancy, créée en 1908 dans un esprit mutualiste, pour couvrir les accidents du travail et les maladies professionnelles.
Après plusieurs évolutions, elle s’ouvre en 2015 aux TPE et PME de la région (Toute petite et moyenne entreprise).
Sur les pas de la première mutuelle née à Caumont-sur-Durance dans le Vaucluse, elle fait référence aux 5 millions de Français qui ne disposent d’aucune complémentaire santé et font l’impasse sur certains soins médicaux.

Les intervenants proposent la baisse des cotisations par la mutualisation.
De plus, il n’est pas question d’âge ni d’un nombre minimum d’adhérents.
Les garanties et tarifs sont identiques pour tous.
On peut demander d’autres garanties moyennant une cotisation supplémentaire.

Les intéressés ont obtenu les réponses qu’ils souhaitaient et certains ont pris rendez-vous pour ce mardi 24 octobre afin d’envisager une adhésion.

Retour

Voir toutes nos actualités
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation.