Ma mutuelle de Village

Le concept

Ma mutuelle de village

Une mutuelle de village, l’idée est simple, pourtant il fallait y penser ! La marque «Ma mutuelle de village » déposée par l’Association Diversité Proximité Mutualiste va au-delà d’un simple produit d’assurance. Le concept répond à une véritable problématique d’accès aux soins pour tous. Le dispositif permet de souscrire à une complémentaire santé, par la mise en place avec l’accord de la commune, d’un contrat groupe à adhésion individuelle et facultative permettant de bénéficier de tarifs avantageux.

La mutuelle de village, pourquoi ?

Un constat simple, plus de 5 millions de Français échappent à la couverture santé complémentaire car ils n’entrent pas dans le champ d’application des mutuelles d’entreprises obligatoires depuis le 1er janvier 2016.
Une belle opportunité pour les maires de (ré)inventer une solidarité de proximité adaptée aux besoins contemporains !

La 1ère mutuelle de village…

Lancée en 2013 à Caumont-sur-Durance, village de 4 700 habitants dans le Vaucluse, la première mutuelle de village prospère. Actuellement environ 300 communes françaises l’ont adopté et les économies réalisées sont bien réelles.

La référente dans la région Grand Est

Ma mutuelle de village

Très attachée aux valeurs mutualistes et l’unique référente pour l’Association Diversité Proximité Mutualiste, sur la région Grand Est, Almutra a pris l’engagement de faire connaître, de promouvoir et de convaincre l’ensemble des élus de la pertinence du projet « ma mutuelle de village ».
Mario Nasello, président d’Almutra croit à ce nouveau modèle de solidarité basé sur les vraies valeurs de la mutualité et il reste convaincu que « ma mutuelle de village » alliant la proximité et les échanges est incontournable pour l’avenir d’une protection sociale pour tous.


Vous voulez en savoir plus, contactez-nous : mamutuellevillage@almutra.fr ou par téléphone au 03 83 90 82 00

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation.